Vous êtes ici : Mon Guide Epilation Definitive » Epilation définitive » Deroulement d’une seance d’epilation au laser

Deroulement d’une seance d’epilation au laser




Principe
LASER est l’acronyme tiré de l’anglais « Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation »

Dans l’épilation laser on cherche à détruire les structures responsables de la repousse du poil: au tiers supérieur du follicule pileux, le bulge, donne les ordres de fabrication des nouveaux poils à la matrice germinative à la base du follicule. Même si le bulge est détruit, la matrice germinative conserve la capacité de produire un nouveau poil. L’épilation obtenue sera seulement de longue durée. Lorsque le bulge et la matrice sont détruits, le poil ne peut jamais repousser: il s’agit là d’une épilation définitive.

L’effet clinique du laser repose sur le principe de la Photothermolyse sélective. L’énergie émise à une longueur d’onde (de 1064 nm pour le laser Nd-Yag et 755 nm pour l’Alexandrite) est fortement absorbée par les pigments sombres tels que la mélanine mais plutôt faiblement par l’hémoglobine. En conséquence, le rayonnement laser se répand en profondeur dans l’hypoderme, affecte les cellules folliculaires et les tiges pilaires sombres absorbant la lumière rouge, ce qui élève leur température et provoque la photothermolyse.

Peaux et poils traités
Le laser ne peut pas détruire les poils blancs ou très clairs qui contiennent peu ou pas de mélanine Le bronzage est l’ennemi de l’épilation au laser, puisqu’il peut conduire à une brûlure de la peau s’il est récent, et détourne une partie de l’énergie lumineuse du laser au détriment de celle délivrée au bulbe pileux.

Indications
Epilation de poils sombres indésirables sur le corps. Effets secondaires et complications rares, mais possibles: oedème, érythème, formation de cicatrices, hypo pigmentation, hyper pigmentation ; formation de croûtelles. Avec un équipement correct, ce genre d’accidents n’arrive pour ainsi dire jamais.


Contre-indications
– Les médicaments photo sensibilisants (antibiotiques comme les cyclines ou les quinolones), le bronzage, et tout ce qui le favorise, soleil, UV, produits activateurs solaires, autobronzants. Les allergies cutanées au chaud, au soleil nécessitent la prise de précautions particulières.
– L’usage du laser sur les patients ayant un Noevus Ota, et des lésions relatives au mélanome (comme par ex. Noevus dysplasique, lentigine maligne, maladie de Bowen, noevo-carcinome cellulaire de base ou scuameux) n’est pas indiqué. Les grains de beauté peuvent toujours dégénérer sous des stimuli mécaniques ou lumineux. Il faut donc éviter de les épiler.
– Kératose solaire.
– Les enfants et les adolescents peuvent être traités au laser. Toutefois, il faut savoir que sous action des hormones une repousse surviendra dès lors que la croissance n’est pas terminée. Une autorisation parentale est nécessaire, un devis et un consentement devront être signés par le patient et son responsable légal. Il est important d’accompagner le mineur lors de la séance.
– Les femmes enceintes peuvent être traitée avec précaution (raison de votre responsabilité et leur changement hormonal). Demander systématiquement l’autorisation de leur gynécologue.

Recommandations et mises en garde particulières
– Après une première séance, il arrive parfois que des patients constatent que la zone traitée retrouve une pilosité plus importante! C’est la conséquence d’un dérèglement des cycles pilaires qui se réharmonisent par la suite. Pas d’inquiétude, la seconde séance n’en sera généralement que plus efficace.
– Les endroits ayant été épilés à la pince, à la cire ou à l’aide d’un produit chimique avant le traitement laser nécessiteront davantage de traitements que les endroits ne l’ont pas été.
– Pour une efficacité accrue du traitement, les patients devront seulement raser ou couper les poils de l’endroit à traiter (sauf le visage et les bras chez les femmes). Les patients doivent être prévenus de n’épiler la zone à traiter ni à la pince ni à la cire, et ce ni avant ni après le traitement.

Suites immédiates
A la fin de la séance, votre médecin vous proposera de bien hydrater la peau avec un produit comme la crème Biafine ®. Tant que votre peau présente encore une réaction inflammatoire (rougeurs, sensibilité particulière), vous devrez éviter les expositions solaires prolongées, surtout si votre peau est mate. Si vous allez au soleil, considérez que votre peau est plus sensible que d’habitude et augmentez d’autant les précautions que vous prenez.

Après une séance
Dans les 2-6 semaines qui suivent, les poils traités vont tomber (il s’agit des portions de poils sous cutanés et de leur racine). L’épilation sera satisfaisante pendant plusieurs semaines puis de nouveaux poils arrivant en phase de croissance vont peu à peu apparaître.

Entre deux séances
Ne pas s’épiler. Mais il n’y a aucun problème pour vous raser entre deux séances. S’il n’y a pas eu de repousse, il faudra retarder la séance suivante.

La repousse entre les séances
De séance en séance, la repousse sera moins importante. Par ailleurs, le poil va se transformer, il repoussera plus fin et plus clairsemé.