Vous êtes ici : Mon Guide Epilation Definitive » Epilation définitive » Epilation laser » Questions frequentes sur l’epilation laser – 1

Questions frequentes sur l’epilation laser – 1




En combien de séances?
Il n’existe pas de réponse unique à cette question car les variations sont grandes d’une zone du corps à l’autre, autant que d’un patient à l’autre. Par ex. présence de troubles hormonaux peut causer un échec, ou un traitement insuffisamment énergique. Certaines zones n’auront pas besoin de plus de trois séances (sourcils), alors que d’autres nécessiteront de six à dix séances (lèvre supérieure). La moyenne s’établit aux alentours de quatre à six séances pour la trilogie la plus demandée: aisselles, jambes, maillot.

L’épilation laser est-elle définitive?
L’épilation définitive est partielle et porte sur les poils terminaux (les poils visibles, de fort diamètre, longs et colorés) et intermédiaires (poils plus fins, mais restant pigmentés). Elle ne porte pas sur le duvet. A la fin d’un traitement d’épilation laser définitive, une «repousse» apparente peut provenir dans les cas suivants: de poils qui ont échappé au tir laser, ou n’ont pas reçu assez d’énergie, sous l’influence de divers stimuli mécaniques, médicamenteux ou hormonaux (grossesses, ménopause,…) on peut observer la néo-transformation du duvet en poils terminaux. Cette néo-transformation ne signifie pas un échec de l’épilation laser, mais une évolution physiologique indépendante du traitement laser (attention, toute apparition brutale d’une pilosité importante doit vous conduire à consulter votre médecin).

Le danger
Non . La longueur d’onde utilisée pour l’épilation est à l’opposée des rayons énergétiques tels que les ultraviolets ou rayons X: il n’existe donc aucun risque mutagène ou cancérigène. Pourtant, il existe les contre-indications.

Efficacité
Le laser est extrêmement efficace y compris dans les cas où la pilosité est abondante.


La douleur
La sensation est variable selon les patients: souvent un picotement tout à fait supportable est ressenti. Sur les zones sensibles, une crème anesthésiante peut être appliquée. De même, certaines zones comme les chevilles, les doigts, l’aréole des seins, le cou, les lèvres ou les grandes lèvres d’un maillot sont plus sensibles que les cuisses, le ventre, le haut du buste ou le menton.

La séance et la durée
Toute zone à épiler doit être préalablement nettoyée (au gel de couplage ou à l’eau, mais pas à l’alcool) et tondue de telle sorte à avoir moins de 0,5 mm de poils visibles. Compter 10 minutes pour un tour de bouche ou des aisselles à 30 minutes pour des demi jambes et jusqu’à une heure et plus pour des jambes entières.

La repousse entre les séances
De séance en séance, la repousse sera moins importante. Par ailleurs, le poil va se transformer, il repoussera plus fin et plus clairsemé.

Est-ce grave si j’oublie de faire une séance?
Les poils déjà traités ne repoussent plus, vous ne perdrez donc pas le bénéfice des séances précédentes, simplement vous aurez une repousse plus importante lorsque vous reviendrez faire votre séance suivante, et certains poils qui auront achevé leur cycle pilaire ne repousseront que quelques mois plus tard.

Des séances d’entretien
Eventuellement, il sera peut-être nécessaire de retourner faire une séance de temps en temps. Ce sera des séances courtes donc économiques, qui vous garantiront la pérennité du résultat. Il peut s’avérer qu’elles ne seront pas nécessaire. Tant mieux!

Avant le traitement
Il est habituellement recommandé de cesser de s’épiler à la cire ou à la pince à partir des 4 (voire 6) semaines qui précèdent la séance laser. Pendant cette période, le rasage est autorisé. Il est important de raser la zone à traiter la veille ou 3-4 jours avant la séance afin qu’aucun poil ne dépasse de la peau plus que de 0,5 mm.